Présentation du projet CH :

Ce manoir du XVIIIème siècle, dans un environnement calme et près d’un lac, était habitable mais peu entretenu. Bénéficiant d’un bel environnement, le client, amoureux des belles demeures, souhaite en faire une maison de caractère pour toute sa famille.
Démarche : Le maître d’ouvrage a voulu consacrer le temps nécessaire pour que le lieu, après rénovation, reste pour longtemps la maison familiale. Les moyens consacrés à cette rénovation de caractère étaient à la hauteur des travaux qui se sont avérés nécessaires pour retrouver le confort de cette belle demeure en pierres du Morbihan.

Travaux :

Comme tous manoirs, il a fallut une année pour explorer les désordres à reprendre avant tout autre travail de réhabilitation. Mérule dans les bois et une partie de la maison en pierre, charpente fendue dans le donjon, planchers en partie effondrés et électricité hors d’âge ont dû êtres traités. Puis, le gros des travaux de rénovation a pu commencer. La couverture du logis et la charpente pour commencer et mettre les ouvrages à l’abri, et préserver les poutres et les fermes. Ensuite, il a fallu reprendre les façades et les rejointoyer avec un mélange à base de chaux pour rendre lustre et étanchéité au bâtiment. Enfin, les sols intérieurs ont été déposés pour isoler et créer un plancher chauffant en intégrant les réseaux électriques et les sanitaires. Cette première phase achevée, les ouvertures à créer et à remplacer ont été mises en place en tenant compte du plan d’aménagements intérieurs (grande pièce de vie, cheminées, etc).
Au RDC, on trouve dans le manoir une grande pièce appelée salle d’armes, un hall desservant la « chapelle » avec la création de sa baie en ogive ouvrant sur l’étang à l’ouest. Le hall dessert également le salon séjour, la salle à manger, la cuisine, la buanderie et le cellier. On trouve aussi à l’extrémité sud un logement indépendant avec cuisine aménagée et salle de bain. Une entrée directe sur la cuisine permet une exploitation des espaces quotidiens, sans croiser les espaces de réceptions plus nobles que sont le hall, la salle d’armes et la chapelle. Les sols sont en pierre de Bourgogne intégrant le chauffage central et les enduits en chaux chanvre pour redonner du cachet à l’intérieur, réchauffant le côté minéral de l’ensemble.
À l’étage, nous sommes allés plus loin dans la redistribution des espaces. La vue sur la grande charpente apparente (en chêne) au-dessus de la salle d’armes a été préservée en ne faisant que deux pièces, toute hauteur. Une salle de jeux et une suite parentale. Un couloir en demi-niveau vient les desservir, ainsi que, côté chapelle, le grand bureau ouvrant, en mezzanine, sur le vide sur la chapelle. Ceci pour bénéficier de la vue, par la baie en ogive, du soleil couchant sur le lac. Dans l’autre aile, on retrouve une distribution rationalisée : quatre chambres dont une avec salle d’eau privative, une salle d’eau et un WC indépendant. Le reste de l’espace desservi par le couloir donne sur un escalier hélicoïdal amenant aux combles du manoir. Autre pièce de charpente remarquable, le grenier rénové dont l’espace a été entièrement libéré pour profiter des assemblages séculaires. Sans réelle destination, les combles, hauts de plafond, permettront aux enfants de se retrouver pour lire, jouer de la musique ou faire du sport. Le confort a été rehaussé en isolant l’intégralité de la toiture. L’étage du logement indépendant a, quant à lui, été repensé pour accueillir trois chambres pour une famille, avec salle de bain indépendante.
Les pierres de façades et lucarnes, recrées à l’identique avec archivoltes et fleurons, ont toutes été taillées dans du granit local par des compagnons locaux. Les menuiseries refaites en chêne assurent la cohérence du cachet dû à ce type de construction.Le jardin d’un hectare, arboré et clos, sera paysagé dès la fin des travaux… en 2021. La position dominante sur le paysage donne enfin à ce manoir toutes les qualités d’une demeure statutaire et familiale.